Les pathologies des tendons glutéaux (fessiers).

Les douleurs de la face latérale de la hanche peuvent être dues à une inflammation en rapport avec une fissuration des tendons fessiers ou glutéaux. Comme pour les tendons de la coiffe de l’épaule, ces tendons peuvent être soumis à des tractions occasionnant fissure, rupture et bursite réactionnelle.

Anatomie.

Les muscles glutéaux (fessiers) sont au nombre de 3 : petit, moyen et grand glutéaux. Le grand glutéal ou fessier est le plus volumineux, il forme le galbe de la fesse.
Les petit et moyen glutéaux sont localisés en profondeur, ils adhèrent en haut à l’aile iliaque directement pas leurs fibres musculaires. Ils se terminent en bas sous la forme de tendons sur le grand trochanter du fémur. Le tendon petit glutéal se termine sur la surface antérieure du grand trochanter. Le tendon moyen glutéal se termine en deux tendons (direct et lame latérale) sur la partie moyenne et postérieure du grand trochanter.

Le tendons petits et moyens glutéaux peuvent être le siège de fissuration entraînant douleur et impotence fonctionnelle. Lorsque l’atteinte est importante, les lésions peuvent entraîner une boiterie avec une démarche particulière dite de Tredelenbourg.

Ces lésions intéressent plus particulièrement les femmes entre 70 et 80 ans.

Les deux examens qui mettent en évidence cette atteinte sont :

  • l’échographie
  • l’IRM.

gluteal

15 réflexions au sujet de « Les pathologies des tendons glutéaux (fessiers). »

  1. Bonjour,

    Je souffre de lombosciatalgie gauche depuis mars denier. Les résultats du scan démontrent des remaniements dégénératifs étagés avec discrets bulging discaux étagés millimétriques mais surtout postérieurs avec arthrose interfacettaire marquée en L2-L3 et L3-L4, notable en L4-L5, L5-S1. L’ensemble entraîne un discret antelisthesis L2/L3 et L3/L4 ainsi qu’une ébauche de canal lombaire étroit en L2-L3 et L3-L4.

    Le 24 août dernier, j’ai dû consulté à nouveau car douleur intense à la cuisse gauche avec incapacité de mettre mon poids sur cette jambe. On m’a fait passer une échographie qui démontre du côté gauche un aspect très épaissi des tendons d’insertion du grand trochanter avec un aspect de collection liquidienne type bursite par vraisemblables atteinte du tendon du petit glutéal. J’obervais déjà des douleur à cet endroit en juin mais pas de lac même intensité. Est-ce que ce probleme de tendinobursite provient des problèmes lombaires ? Quel est le meilleur traitement pour cette problématique ? Le radiologue m’a conseillé un mois sans mettre de poids donc béquilles pour cette période. Mon médecin me réfère en clinique locomoteur en vu d’une injection.

    1. Bonjour,
      la tendinopathie glutéale est fréquente. IL s’agit d’une atteinte d’usure du tenon qui se fissure et épaissit. Le traitement est médical le plus souvent (on peut opérer aujourd’hui les ruptures avant l’amyotrophie). Il s’agit du traitement habituel des tendinopathies chroniques (traitement de la posture, de l’inflammation…). En cas de bursite, une infiltration peut être proposée.
      Cordialement

    2. Bonjour!
      Je suis dans votre cas ,douleurs du moyen fessier depuis des mois rétrécissement du canal lombaire ,spondylolysthésis l4 l5 et une polyarthrite avec traitement biothérapie méthotréxate et humira . Traitement de cheval qui à priori fragilise les tendons .
      Pour ce faire il y a 1 semaine craquement subi dans la hanche douleur exquise au niveau bas crête illiaque et apparitions au bout de 2 jours d’un hématome en profondeur.
      j’attends la décision finale de ma rhumato qui se demande si je dois passer un Irm et ou consulter un chir orthopédiste .
      Je marche avec ds béquilles ,glace , repos et antalgiques .
      Bon courage à vous je vous tiendrai au courant
      Cordialement

      Marja

  2. bonjour,
    j’ai 22 ans et un syndrôme d’Elhers Danlos, j’ai le grand glutéal qui se déplace latéralement et en avant du grand trochanter sans déplacement du TFL (confirmé par échographie dynamique).
    Ma hanche se bloque et il me faut plusieurs heures d’efforts et de douleurs pour remettre le grand fessier à sa place.
    les médecins semblent démunis qu’en pensez vous ?
    cordialement,

    1. Bonjour,
      Je ne connais pas le ressaut du grand glutéal qui peut être facilement confondu avec le ressaut du TFL. Néanmoins, ces ressauts souvent essentiels (sans cause propre, peut-être une hypermobilité articulaire dans votre cas), peuvent devenir douloureux et créer une cicatrice fibreuse, une bursite augmentant le conflit (visible en échographie). Dans ces cas exceptionnels, le moins souvent possible, en cas de persistance des douleurs, on peut être amené à opérer.
      Cordialement.

    2. Bonjour, j’ai exactement pareil que vous Jeremy : tendinite du muscle gluteal et je suis aussi porteuse d Elhers Danlos. J ‘ai 36 ans . Je sens que la douleur fait suite au blocage de ma hanche, comme vous , mais je n’ai pas passé d’echo dynamique . Je pense que nous avons le même symptôme … cela fait 4 mois que j’en souffre, la kiné avec ultrasons m aide un peu ; faites vous de la kiné ?

  3. Bonjour, pour ma part j’ai subi une opération où le chirurgien a mis en place une PTH du côté droit par voie d’abord transgluteal (hardinge) en septembre 2011. Je ne me suis pas remise de l’opération avec de très grosses douleurs atroces au psoas et aux muscles fessiers (qui entraînent des tendinites et boiterie ). En juin 2014 je suis à nouveau opérer pour subir une ténotomie du tendon psoas (dégager le tendon psoas qui frottait la cupule de la PTH). Il y a eu 6 mois d’amélioration et depuis début 2015 je souffre toujours atrocement du muscle fessier (surtout la nuit quand je suis couchée et quand je marche) . Je ne sais plus vers qui m’orienter tellement mon cas est complexe et pour trouver surtout un soulagement pour ne plus souffrir. Voilà je voulais partager mon expérience. Merci de m’avoir lu.

  4. J ai été opérée d une prothèse de hanche le 14novembre 2016 nous avons du me réopérer le 6fevrier 2017 car le Cotil avait bouger après 1mois les douleurs sont toujours la et ce matin après échographie on me diagnostic rupture des tendons gluteaux je voudrais savoir quel traitement on va me proposer.

    1. Bonjour,
      Les tendons glutéaux (ou fessiers) peuvent se fissurer et donner des douleurs pouvant aller jusqu’à l’impotence puisqu’ils sont abducteurs.
      Lutter contre la douleur par traitement oral ou infiltration de corticoïdes est classique. On peut y associer des traitements locaux, orthopédiques Lorsque les tendons sont vraiment fissurés, on peut aller jusqu’à opérer.
      Cordialement.

    1. Bonjour Madame,
      Je pense que vous parlez d’une tendinite des tendons fessiers (glutéaux). Le traitement est avant tout médical (AINS, antalgiques). On peut réaliser aussi des traitements locaux avec une infiltration de corticoïde dans la bourse au contact du tendon. On peut réaliser des ondes de choc sur le tendon et des séances de la kiné. Un rhumatologue pourra mettre en place le traitement.
      Cordialement.

  5. j’ai eu le même problème je remarche depuis le 19 mars je suis restée 6 mois même avec morphine affreux je garde une douleur quand je suis fatiguée j’ai eu une sciatique plus la désinsertion enfin je suis en mi temps thérapeutique et c’est pas gagner je ne peux rien dire d’autre j’ai eu cela en tombent a vélo et trois aprés je suis retomber sur la même jambe

  6. j’ai eu une désinsertion  » moyen fessier  » il y a six mois j’ai toujours mal je voudrais savoir si la douleurs resteras tout le temps j’ai eu aussi une sciatique les deux en même temps merci de me répondre cordialement

    1. Bonjour Madame,
      La désinsertion du tendon moyen glutéal ou fessier est un problème sérieux. C’est assez rare et peut mener parfois jusqu’à la chirurgie, à la différence de la tendinopathie ou de la bursite qui sont des inflammations localisées pouvant être soulagées par un traitement médical. En cas de sciatique, il faut se méfier des irradiations postérieures et latérales qui peuvent mimer une « tendinite » des fessiers et ne correspondre en fait qu’à une variante de l’inflammation du nerf sciatique.
      Cordialement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.