Les pathologies inflammatoires.

Les rhumatismes inflammatoires chroniques sont des inflammations d’origine le plus souvent auto-immunes des articulations. On compte de multiples atteintes les plus fréquentes étant la Polyarthrite Rhumatoïde et la Spondylarthrite Ankylosante.

1. La spondylarthrite ankylosante.

La Spondylarthrite Ankylosante est la maladie la plus fréquente de la famille des spondylarthropathies( entérocolopathies inflammatoires, rhumatisme psoriasique, arthrites réactionnelles, Spondylarthrite Ankylosante).

1.1. Diagnostic de spondylarthrite.

La spondylarthrite ankylosante atteint plus particulièrement le jeune adulte (15-40 ans) de sexe masculin.

Le diagnostic de spondylarthrite est basé le plus souvent sur  le score de New York modifié par Van Linden.

scoreNY


Les scores radiologiques tels qu’ils sont décrits dans les critères modifiés :

  • Grade 0: aspect normal.
  • Grade 1: doute pour des anomalies.
  • Grade 2: anomalie minime avec petites zone d’érosion et de sclérose.
  • Grade 3: anomalie franche avec sacro iliite modérée ou avancée entraînant érosion, sclérose, élargissement, pincement et/ou ankylose partielle.
  • Grade 4: ankylose complète.

Voir exemples.

Etant donné la mise en évidence de lésions inflammatoires en IRM, il a été proposé plus tard un autre algorithme prenant en compte l’IRM.

berlin

    1. Proposition de score IRM pour les sacro-illiites.

scroirm

Un site à ne pas manquer : SPA.org

Spondylarthrite au niveau du rachis.

rach

2 réflexions au sujet de « Les pathologies inflammatoires. »

  1. Bonjour, ayant des douleurs d’un seul coté du nez en haut à droite de celui ci sur la partie de l’os du nez depuis quelques jours (avec sensation parfois de brulure dedans et qui coule un peu )je suis partie voir un ORL qui m’a fait une naso-fibroscopie. Il n’a rien décelé d’anormal:pas d »infections , de polypes, ou de muqueuses irrités. De nature anxieuse et hypocondriaque, le médecin ORL souhaite, si j’ai encore des douleurs pendant 15 jours, me faire faire un scan des sinus. Le mot scanner me fait un peu peur et m’évoque le pire. J’ai pu lire que la naso fibroscopie est utilisé dans le depistage des cancer du nez ( surtout pour les travailleurs du bois ou produits chimique, je ne travail pas dans ces domaines), le fait que l’examen naso fibroscopique n’a rien révélé d’anormal peut il malgré tout faire que le scan puisse trouver quelque chose de grave? Cela m’angoisse un peu même si d’un autre côté la naso fibroscopie m’a rassuré en ne décelant rien. Merci.

    1. Bonjour,
      Désolé de ne pas pouvoir vous aider mais la pathologie ORL n’est pas ma spécialité. Néanmoins en cas de fibro négative et devant la persistance de douleurs, un scanner me semble une bonne indication, il pourra analyser de manière plus précise les structures osseuses.
      Cordialement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.