Les paramètres du rachis.

Les douleurs du dos sont le plus souvent en rapport avec des lésions dégénératives des constituants du rachis qui sont soumis à des contraintes mécaniques en rapport avec la station debout et la bipédie.

Les paramètres rachidiens sont des mesures de la forme du rachis. Ils sont aujourd’hui devenus importants pour comprendre les dysfonctionnements et les lésions mécaniques du rachis.

Les paramètres rachidiens sont extraits des radiographies de la colonne totale de face et profil. EOS*, une société française, a développé une technique d’acquisition simultanée de face et profil du rachis entier debout avec une faible irradiation permettant une analyse tridimensionnelle de ces paramètres.

Le problème de la colonne chez l’homme est la bipédie. Alors que le quadrupède présente une pression principalement sur les quatre membres et peu sur la colonne, le bipède présente une pression importante sur les deux membres inférieurs et la colonne. Pour diminuer les contraintes sur le rachis, le passage à la bipédie pour l’homme s’est fait grâce à une importante adaptation du rachis et du bassin. La colonne a pris des courbures sagittales : lordose lombaire et cyphose thoracique principalement qui permettent une répartition homogène du poids du corps  de manière à obtenir un équilibre stable. Le bassin représente l’élément répartiteur, son orientation et sa position sont des éléments cruciaux pour l’équilibre de la bipédie.

1. Les paramètres du bassin (pelviens).

Il existe 3 paramètres pelviens principaux : la pente sacrée, l’incidence pelvienne et la version pelvienne.

La pente sacrée  (PS) est l’angle d’inclinaison du plateau sacré de profil par rapport à l’horizontale.

L’incidence pelvienne  (IP) est l’angle entre la perpendiculaire au plateau sacré et la ligne joignant le centre des têtes fémorales avec le milieu du plateau sacré. L’incidence pelvienne reste stable tout au long de la vie. Ses valeurs normales sont entre 35 et 85°.

La version pelvienne  (VP) est l’angle entre la verticale et la ligne joignant le centre des têtes fémorales avec le milieu du plateau sacré.

Il existe la relation IP = PS + VP.

param-pelv

2. Les paramètres rachidiens.

La lordose lombaire est un des éléments majeurs de l’adaptation de la statique rachidienne. La seule mesure de la lordose L1-S1 est insuffisante. On propose de différencier cette lordose en deux arcs mesurés à partir de l’apex.

lordoselomb

Afin d’étudier l’équilibre sagittal du rachis en tenant compte de la cyphose thoracique, il est intéressant de tirer une verticale du milieu du plateau de C7. Cette verticale correspond à peu prés à la ligne de gravité. Elle croise idéalement le plateau sacré. On définit un angle qui prend en compte cette ligne de gravité et le plateau sacré : la ligne spino-sacrée dont la valeur moyenne est 135 +/- 8°.

anglespinosacr

 

Une réflexion sur « Les paramètres du rachis. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.