Les lésions musculaires traumatiques : généralités.

Le muscle du squelette est un muscle strié. Il est composé de fibres musculaires (cellules), de tissu conjonctif (ou de soutien), de nerfs et de vaisseaux. Au sein du muscle, les fibres musculaires sont groupées en faisceaux qui forment le muscle.

Chaque unité est entourée de tissu conjonctif:
– autour de chaque fibre : un endomysium
– autour de chaque faisceau : un perimysium
– autour de chaque muscle: un epimysium.

anatomie2

 

Le tendon est la structure qui permet l’arrimage du muscle à l’os. Il est constitué de fibres de collagène.
L’aponévrose est une structure fibreuse entourant ou pénétrant le muscle. L’aponévrose sert de squelette au muscle. Les faisceaux musculaires, avec leur structure de soutien (épimysium et périmysium), viennent s’insérer fermement sur les différentes aponévroses. Les aponévroses se terminent par le tendon.

Les fascias et les septas sont la réunion de plusieurs aponévroses qui délimitent et font adhérer plusieurs muscles. (Sources Wikipedia).

Le type d’organisation des fibres musculaires au sein du muscle, autour des aponévroses, va donner des propriétés énergétiques différentes. On va ainsi distinguer des muscles mono pennés, bi pennés ou multi pennés.

pennes

2. Les techniques d’imagerie des muscles squelettiques.

Il existe deux types d’examens couramment utilisés en pathologie traumatique musculaire : l’échographie et l’IRM.

L’échographie est l’examen le plus économique et le plus accessible. Basée sur l’émission et la réception d’ultrasons, cette technique n’émet pas de radiation ionisante. Cette technique a une excellente définition permettant d’analyser directement les fibres musculaires et les aponévroses. Elle est un peu moins sensible que l’IRM pour voir les œdèmes et hémorragies.

echo

L’IRM est un examen très sensible pour la détection des pathologies musculaires. Basée sur la reconnaissance du signal de l’eau (protons), cette technique permet de détecter les zones d’œdèmes et d’hémorragie. Les fibres musculaires ne sont pas directement visibles. Le type de séquence utilisée est le T1 et surtout le T2 avec effacement du signal de la graisse.

irm

protocole

Le but de l’imagerie des lésions musculaires est de :

  • Au début :
    • Détecter une atteinte de la fibre musculaire.
    • Apprécier la gravité de la lésion pour :
      • prévoir le délai d’indisponibilité.
      • prévoir une éventuelle indication de chirurgie, drainage.
  • Dans le suivi :
    • Evaluer l’évolution de la lésion par rapport à ce qui est attendu
    • Prévenir  les complications.

3. Les différents types de lésions musculaires et tendineuses traumatiques.

Il existe deux types de mécanisme de lésion musculaire, les lésions par choc direct ou extrinsèques (les contusions) et les lésions par choc indirect ou intrinsèques (les déchirures ou désinsertions myo-aponévrotiques).

3.1. Les lésions intrinsèques : les désinsertions myo-aponévrotiques (DMA).

Parmi les les lésions intrinsèques, on distingue communément plusieurs types d’accident musculaire traumatique :

  • les courbatures, douleurs qui surviennent après l’exercice et correspondent à une fatigue musculaire.
  • les crampes, contractions involontaires douloureuses provoquées par la fatigue musculaire. Elles surviennent pendant et après l’effort.
  • les contractures, contractions localisées à une partie d’un muscle. Elles surviennent au décours d’un exercice mais peuvent réapparaître au cours de l’exercice suivant.
  • les élongations, lésions traumatiques musculaires minimes avec étirement des fibres et parfois rupture de quelques fibres.
  • les déchirures ou désinsertions myo-aponévrotiques, désinsertions des fibres musculaires de leur support conjonctif , l’aponévrose.
  • les ruptures totales ou partielles de muscle.

Rodineau et Durey ont classé les désinsertions et déchirure en fonction de la gravité de l’atteinte histologique :

  • Stade 0 : Atteinte réversible de la fibre musculaire, sans atteinte du tissu conjonctif de soutien
  • Stade 1 : Atteinte irréversible de quelques fibres musculaires, sans atteinte du tissu conjonctif de soutien
  • Stade 2 : Atteinte irréversible d’un nombre réduit de fibres musculaires, avec atteinte du tissu conjonctif de soutien
  • Stade 3 : Atteinte irréversible de nombreuses fibres musculaires, avec atteinte du tissu conjonctif de soutien et formation d’un hématome intramusculaire localisé
  • Stade 4 : Rupture partielle ou totale d’un muscle.

En fonction de la topographie de la lésion dans le muscle, on parlera de :

  • Désinsertion tendineuse ou ostéo tendineuse
  • Désinsertion de la jonction myo tendineuse
  • Désinsertion myo aponévrotique périphérique
  • Désinsertion myo aponévrotique centrale.

desins

Les désinsertions musculaires se produisent quasiment toujours au niveau de la jonction entre muscle et aponévrose comme le montre cette diapositive expérimentale chez le lapin.
lapin

En fonction, de la localisation centrale ou périphérique de l’aponévrose concernée par la désinsertion, on parlera de  désinsertion centrale ou périphérique.

desperi

 

desinsperip2

 

plantr

 

centrale

La désinsertion musculaire entraîne une hémorragie qui va se localiser en périphérie autour du fascia périphérique du muscle. Cette hémorragie peut dans certaines formes (sévères) se collecter dans la zone de rétraction du muscle.
epanch

épanch2

 

classsant

3.2. Les lésions musculaires extrinsèques : les contusions musculaires.

Il s’agit d’un mécanisme d’écrasement musculaire entre un agent vulnérant externe (genou adverse par exemple) et un os. Le cas typique est la contusion du muscle vaste intermédiaire du quadriceps.

Ce type de lésion entraîne un hématome qui va évoluer. Il n’existe pas de désinsertion myo aponévrotique associée.

L’hémorragie musculaire apparaît d’abord comme une suffusion hémorragique qui peut disparaître rapidement en cas de contusion bénigne ou bien s’organiser sous la forme d’un hématome collecté liquidien. Cet hématome liquéfié va former une coque périphérique. Son évolution est lente. Il peut parfois s’ossifier réalisant un aspect de type « os de seiche » dans le muscle. Il peut y avoir enfin des ossification périostées au contact de l’os en rapport avec l’évolution d’une hémorragie périostée.

contusion

395 réflexions au sujet de « Les lésions musculaires traumatiques : généralités. »

  1. bjr je me suis fais opere fissure tendons sus epineux et sous epineux et de l acromion claviculaire il y a 6 mois j ai toujours mal a l epaule mon chir ma fais passe une irm l examen retrouve un aspect hypersignal t2 du sus epineux et de petites collection liquidiennes entre sus et sous epineux ainsi qu en sous acromion claviculaire et une fine lame liquidienne sous l extreminite d insertion du sous epineux je ne comprend pas ce que sa veux dire pouvez vous m explique merci

    1. Bonjour,
      Après réparation de la coiffe des rotateurs le »signal », aspect du tendon peut rester hétérogène, non complètement cicatrisé parfois plus de six mois après l’opération. Il semble aussi exister du liquide dans la bourse sous acromio deltoïdienne. Tout cela ne semble pas évoquer une rupture itérative de la coiffe mais peut-être bien un retard de cicatrisation.
      Cordialement.

  2. Bonjour cela 7 semaines que j’ai fait une déchirure au mollet 1ere echo: dechirure musculaire du jumeau onterne Sous forme d’une desinsertion myo-apronevrotique distale partielle sur 12mm de gaut avec hematome instramusculaire sur 3 cm de haut.
    semaine après 2eme echo verdict: DECHIRURE jumeau interne appataissant en cours de cicatrisation avec decollement liquidien aponevrotique profond de 36mm de haut 7mm depaisseur et 35mm de large. Je désespère que faut ol que je fasse
    Aujourd’hui je travaille sans arret de travail assise jambe surélevé bas de contention le soir après le boulot poche de glace. Le mededin me dit repos mais qu’est ce que cela veut dire il n’a jamais parle d’arrêt de travail? La douleur est toujours là et depuis 2 jours je marche en boitant comme au premier jour…merci de me donner une reponse

    1. Bonjour,
      Vous semblez présenter un décollement du muscle jumeau interne (gastrocnémien) du soléaire avec interposition d’un hématome liquidien dans la zone de décollement. Cette lésion cicatrise doucement jusqu’à 6 mois avec disparition progressive de la poche remplacée par une fibrose. Pendant la période de cicatrisation la lésion reste fragile avec risque de micro-récidives.
      Cordialement.

  3. bonjour
    J’ai 65 ans et j’ai toujours fais du vélo entre 5 et 7000 km par an avec montagne.
    Depuis 3 semaines j’ai mal à une fesse on m’a détecté une contracture du moyen fessier. Après la mésothérapie qui ne m’a pas soulagée j’ai passé une échographie résultat stigmates de probable désinsertion distale récente des tendons petit et moyen glutéaux droits. J’aimerais savoir si il y a une possibilité de soigner cette désinsertion .
    Merci à vous
    Cordialement

    1. Bonjour,
      Les tendons glutéaux ou fessiers sont le siège fréquent de tendinopathies chroniques fissuraires qui peuvent évoluer parfois jusqu’à la rupture entraînant alors une douleur avec boiterie. Dans votre cas, il se peut que cette tendinoapthie chronique ait été aggravée par la pratique intense du vélo avec à la clé une rupture. S’il y a rupture avec atteinte musculaire (atrophie débutante), aujourd’hui certains chirurgiens conseillent la chirurgie comme pour la coiffe de l’épaule (réparation). S’il ne s’agit que d’une tendinopathie sans retentissement musculaire alors un traitement conservateur avec AINS, infiltration, traitements locaux (ondes de choc…), semelles… est préconsié. L’IRM permet souvent d’approfondir le diagnostic échographique.
      Cordialement.

  4. J’ai 62ans et suite à une chute il y a 6 mois je me suis fait une desintertion haute du tendon conjoint du biceps femoral et du semi tendineux de stade 4. Je suis toujours en soins chez le kiné mais je souffre de douleurs type brûlures derrière la cuisse, je ne peux pas rester assise trop longtemps sur un plan dur trop douloureux de plus ma jambe fatigue très vite et les montées sont très difficiles..Pourquoi n’opere t’on pas ce genre de blessure ? J’ai peur de garder des séquelles

  5. J’ai une désintertion haute du tendon conjoint du biceps femoral et du semi tendineux stade 4. L’accident date de 6 mois. Je suis toujours en traitement chez le kiné. Je souffre de douleurs type brûlures à l’arrière de la cuisse et ne peux rester assise sur un plan dur…trop douloureux, de plus ma jambe fatigue vite et les montées sont difficiles. Il paraît que l’on n’opère pas ce genre de blessure. Est ce vrai et pourquoi ? Je précise que j’ai 62 ans

  6. Bonjour, j’ai eu un accident ma jambe à été écrasé entre deux véhicules. L’échographie du genou et de la cuisse dit :aspect dilacéré du ligament interne au niveau du condyle fémoral et en miroir, même aspect au niveau du ligament latéral externe et du plateau tibial. Il s’associe une plage de contusions du vaste latéral sur 41mm de l’axe sagittal,25mm d’axe transverse, 10mm d’épaisseur sans perturbation des aponévroses. Petite l’âme liquidienne intrinsèque au récessus sous quadricipital sans rupture du tendon quadricipital mais également un aspect légèrement hétérogène de celui-ci. Je dois passer une IRM dans 1semaine. Je voudrais savoir ce que tout cela veut dire en language plus simple pour le moment je suis immobilisée dans une attelle mon genou est difforme les hématomes commence à peine à sortir. Merci de me conseiller

    1. Bonjour,
      vous semblez avoir eu une entorse apparemment grave du genou. L’IRM va permettre d’analyser les structures internes : ligaments croisés, ménisques pour une prise en charge optimale.
      Cordialement.

  7. Bonjour suite un cours d aéro j ai une collection liquidienne thématique des 2 tiers de la jambe droite .A l union du tiers sup et du tiers moyen jusqu a la cheville mesurant à 3.4 mm d épaisseur sur 23mm en transversal .qu’ en pensez vous merci bcp

    1. Bonjour,
      Si cette collection hématique est entre deux muscles, il pourrait s’agir d’un décollement du gastrocnémien médial ou tennis leg, si la collection est superficielle, il pourrait s’agir de séquelles de désinsertion musculaire du gastrocnémien toujours ou même d’une fissuration d’un kyste poplité du genou.
      Cordialement.

  8. Bonjour,
    Le résultat d’une échographie montre une lésion de la jonction myoaponévrotique distale du soléaire avec le tendon achilléen sous forme d’une infiltration de la graisse et d’une petite lame d’épanchement hématique résiduelle à minima étendue sur 16 mm de plus grand diamètre. Depuis 2 mois je suis en soin kiné, travail en TP puis ultrasons et electro stimulateur, étirements. A ce jour aucune amélioration. Sensation de brûlure, inflammation etc… Faut-il que je continue le kiné ? Passer une IRM ? Merci de votre réponse

    1. Bonjour,
      Vous avez probablement une atteinte de la jonction myo-tendineuse du tendon calcanéen (Achille). Comme vous n’êtes pas amélioré depuis 2 mois il me semble licite de refaire le point et pourquoi pas par IRM. Cela vous permettra de suivre l’évolution de votre lésion.
      Cordialement.

  9. Bonjour,
    Suite à une chute dans mon jardin, il y a maintenant presque un an, je suis toujours dans l’impossibilité de descendre un escalier et une difficulté à le monter.
    De temps en temps ma jambe se dérobe en marchant.
    Lors de cette chute, j’ai passé une échographie à J8 qui a montrer une désinsertion myo-aponevrotique du droit antérieur.
    L’orthopėdiste m’a prescrit une immobilisation par attèle du genou pendant 3 semaines puis rééducation légère.
    Au bout de quatre mois mon médecin traitant m’a fait passé une IRM qui n’a pas notée de problème au niveau du tendon pure puis un autre IRM à 8 mois qui montre une plage cicatricielle hétérogène mesurant 17 mm d’épaisseur, 55 mm de hauteur et 23 mm de largeur ainsi q’une amyotrophie et involution graisseuse du chef musculaire évaluée à 30 %.
    Il me propose maintenant une chirurgie enlever précisant que c’est la seule solution pour retrouver toute la mobilité et la force du quadriceps.
    Pouvez vous me dire s’il peut y avoir à priori une solution.
    Merci pour votre réponse

    1. Bonjour,
      Le droit fémoral peut être sujet à plusieurs types de désinsertions myo-aponévroytiques : proximale distale, centrale périphérique, jonction myo tendineuse… Il est difficile de me prononcer dans votre cas mais s’il y a amyotrophie c’est que la rupture est conséquente avec une probable rétraction et effectivement une réparation chirurgicale bien que tardive peut être discutée.
      Cordialement.

      1. Bonjour, la désinsertion myo-aponevrotique se situe au niveau du tiers inférieur du muscle côté genou.
        Est ce qu’une injection de PRP pourrait résoudre ce problème.
        Très cordialement

        1. Rebonjour,
          il s’agit donc d’une désinsertion distale du droit fémoral. Malheureusement, le PRP ne semble pas indiqué dans ce contexte de rupture avec rétraction et amyotrophie.
          Cordialement.

  10. Bonjour suite un à dégagement anodin en touche en pleine vitesse le résultat de l’irm dit: l’examen retrouve une lame d’épanchement en regard de l’insertion supérieure du muscle droit antérieur gauche avec une lame liquidienne mesuré à 54 mm de hauteur pour un diamètre transverse 16 mm et un hypersignal t2 de la partie supérieure du muscle en regard.

    Conclusion : désinsertion supérieure du muscle droit antérieur gauche sur une hauteur de 54 mm

    Je voudrai savoir si cela est grave et nécessite une opération.. merci bcp pour votre travail

    1. Bonjour,
      une désinsertion proximale du tendon du droit fémoral peut être ennuyeuse car source de douleurs récurrentes. L’important est de saoir si les deux tendons sont rompus (direct et réfléchi) et l’importance de la rétraction tendineuse. En fonction de son importance et de votre activité, une réparatio chirugicale peut parfois être indiquée.
      Cordialement.

  11. Bonjour,

    Je vous ecris, car suite a une chute dans les escalier il a y 3-4mois, j’ai eu une enorme ematome sur la fesse droit pendant 15jours. Je n’ai rien eu de casser ni de déplacer. Cependant a ce jour j’ai un enorme creux qui reste entre le haut de ma fesses (moyen fessier) et le milieu ( petit fessier) ont ma dit que cetait peut etre du a la circulation sanguine, j’ai commencer le palper rouleur a cette endroit .. mais je ne sais pas … merci pour votre retour.

    1. Bonjour,
      Vous avez probablement un hématome des parties molles de la fesse c’est-à dire de la graisse entre muscle et peau. Cet hématome modifie le volume et la texture de la graisse ce qui donne cet aspect hétérogène. L’hématome va se transformer avec le temps passant du stade liquide au stade fibreux pour disparaître spontanément parfois en plus de deux mois.
      Cordialement.

  12. Bonjour,
    Suite à une injection intra-musculaire dans la cuisse il y a deux semaine, ma cuisse est très douloureuse. difficultés à la marche. l’échographie révèle une lame sanguine sous aponévrose du vaste externe. Le médecin me demande de prendre patience. A part des anti douleurs, il n’y a pas grand chose à faire. Dois je rester allongé jambe surélevée, mettre de la glace, des compresses chaudes ?
    Merci pour votre réponse

    1. Bonjour,
      Vous présentez apparemment un petit hématome post injection du quadriceps. Ces hématomes évoluent assez vite normalement avec disparition des douleurs progressives et cicatrisation qui peut donner une petite fibrose localisée temporaire. Je ne pense pas qu’il faille surélever votre membre pour l’aider à cicatriser. Classiquement, on propose de ne pas masser afin de ne pas calcifier la lésion (exceptionnel dans le vaste externe). Des antalgiques par voie orale pourraient vous aider.
      Cordialement.

  13. Bonjour,
    Suite à une injection intra-musculaire dans la cuisse, j’ai depuis 2 semaines des douleurs intenses. Suite à l’échographie j’ai une petite lame sanguine sous aponévrotique du vaste externe. le médecin me dit d’attendre avec antidouleur. que faire : rester allonger, jambe surélevée, glace, chaleur ????
    Merci d’avance pour votre réponse.

  14. Bonjour je sais pas si mon commentaire est bien parti j’ai une lésion intra musculaire sous aponevrotique inflammatoire comment puis je la soigner dois je me diriger vers quelqu’un subir une infiltration je souffre lixprim ne fonctionne même pas en vous remerciant d’avance cordialement

  15. Bonjour je viens à vous car je ne sais plus quoi faire …le 22 janvier 2018 je me suis faite au foot une déchirure avec une desinsertion du muscle aponevrotique de 4 cm étant militaire mon départ en mission était prévu le 4 avril j’ai fait de la kine jusque là je lui disais que je souffrais que j’avais super mal que ça me brûler j’ai refait une echo qui ne disais rien et il continuer à me faire faire les exercices alors que je souffrais le martir il s’est aperçu au bout d’une semaine avant mon départ que j’avais le bassin décalé lostheo de son cabinet ma prise en charge et m’a dit qu’il aurait dû directement m’orienter vers elle des le départ une semaine avant de partir donc après lostheo impossible de marcher je souffrais encore plus il ma remanipule et ma dit d’aller courrir que peut être c’était un problème de coagulation de sang le lendemain j’ai était trotiner 15min une douleur au niveau de la hanche je me suis arrêtée le lendemain j’ai était voir en urgence un masseur kiné lostheo du sport car je partais le lendemain en mission il ma dit je ne peux pas te manipuler tu dois être brûlante tu dois avoir une grosse lésion il ma dit 1mois sans sport sous réserve d’une echo ..cela fait 3 semaines que je souffre ça me brûle je dirai sur une échelle de 10 .8 sur 10 de ma douleur j’ai était faire un irm j’ai une lésion intra musculaire sous aponevrotique inflammatoire sans rupture du droit anterieur je suis actuellement sur le terrain j’ai de plus en plus de mal à marcher j’ai vu le doc militaire elle ma orienter vers un spécialiste des articulations mais impossible de le joindre et elle même ne sais pas quoi me donner pour me soulager lixprim doliprane codeiner ne me soulage même pas …s’il vous plaît comment je peux m’en sortir dois aller voir quelqu’un chirurgien? Comment calmer cette lésion je suis en détresse
    En vous remerciant d’avance pour votre réponse je vous prie de bien croire à mes sentiments les plus sincères

    1. Bonjour,
      Vous souffrez apparemment d’une désinsertion myo aponévrotique du droit fémoral. Ces lésions s’améliorent habituellement assez vite au niveau de la douleur (10-12 jours). Elles cicatrisent en revanche plus lentement. Votre douleur intense apparaît donc atypique, il faut la soulager dans un premier temps. Je vous conseillerais volontiers de faire le point avec un rhumatologue afin d’éliminer une autre pathologie associée.
      Cordialement.

  16. Suite à un accident musculaire survenu lors d’un shoot en football, on vient de me diagnostiquer (suite à Echographie de la face antérieur du tiers supérieur de la cuisse gauche) un hématome liquéfié organisé du muscle droit fémoral et une hernie musculaire associée.
    je ne sais vraiment pas quoi penser ni que faire? Qu’en pensez vous et que préconisez vous.
    Merci .

    1. Bonjour,
      Il s’agit très probablement d’une désinsertion myo-aponévrotique (déchirure musculaire) de votre muscle droit antérieur sérieuse, probablement centrale, peut-être de grade 3 (rétraction de fibres rompues) entraînant un hématome collecté. Si cela est vérifié la lésion va cicatriser d’ici 6 semaines environ. Il pourrait être intéressant de faire dans votre cas un contrôle échographique pour s’assurer de l’absence de complication (kyste cicatrice fibreuse…).
      Cordialement.

  17. Excellent site, bravo!
    J’ai moi meme un probleme. Desinsertion proximele du semi tandineux sur 7 cm depuis 10 jours avec hematome important en bas de la cuisse gauche. J’attends le RV avec l’orthopediste dans 8 jours . Position assise tres difficile, debout tres fatiguant, couché ca va a peu pres. Que puis je faire actuellement en attendant?

    1. Bonjour,
      Merci.
      Je pense que ma réponse arrivera après votre intervention!
      En attendant votre consultation, à part laisser l’hématome se drainer sans massage avec une activité de marche réduite pendant une quinzaine de jours, je ne vois malheureusement pas grand chose à faire sans oublier les antalgiques.
      Cordialement.

  18. Bonjour,
    Après une échographie de l’épaule,on retiens une mal position du tendon du long biceps dans sa portion vertical.
    et une suspicion de lésion de rupture partielle de la jonction myo-tendineuse du long biceps.le court biceps est par contre normal.
    pas d-hématome adjacent au muscle long biceps.
    que cela veut dire SVP merci

    1. Bonjour,
      La longue portion du biceps est un tendon qui peut se subluxer et sortir de sa gouttière en raison de lésions de son système d’arrimage dans la cavité articulaire de l’épaule. Cette lsion est le plus souvent associé à une rupture de la coiffe des rotateurs, source de douleurs. La subluxation du long biceps est elle même source de douleurs et peut amener à un traitement chirurgical.
      Cordialement.

  19. bonjour, j’ai récemment fait une échographie des ischios
    il y a une mise en évidence d’un aspect hétérogène et épaissi du ligament sacro tubéral gauche à la partie supérieure de l’ischion avec présence d’une calcification hétérogène et centimétrique à ce niveau pouvant expliquer la symptomatologie ( présence d’un claquement en antéflexion du tronc mais sans douleur) y a t’il quelque chose à faire pour supprimer ce claquement ou pas?la radiologue me dit que non, juste continuer d’étirer doucement…
    il est écrit aussi ..de manière bilatérale, aspect de dégénérescence graisseuse des semi membraneux, pourriez vous m’expliquer ce que cela signifie? ça elle ne m’en a pas parlé!! merci beaucoup pour votre réponse

    1. Bonjour,
      J’avoue ne pas connaître ce symptôme de hanche à ressaut par friction avec le ligament sacro tubéral. Les ressauts de hanche sont plutôt antérieur ou latéral.
      Concernant la dégénérescence graisseuse des muscles demi-membraneux, il s’agit d’une forme d’atrophie du muscle par transformation graisseuse dont l’origine peut être un mauvais fonctionnement du nerf qui commande ce muscle, des séquelles d’une déchirure musculaire sévère ou parfois une infiltration graisseuse par surcharge. Si cette dégénérescence graisseuse existe, il pourrait être légitime de réaliser une IRM pour faire un point plus précis sur l’état de vos muscles et en profiter pour analyser la région du ligament sacro-tubéral.
      Cordialement.

  20. Bonjour,
    Je fais environ 8 heures de hip-hop par semaine et le 6 décembre 2017 je me suis fait une déchirure musculaire au mollet droit. Le médecin des urgences m’a fait une écho Doppler, il m’a prescrit une crème anti inflammatoire, m’a dit de glacer, de surélevé la jambe au repos. Le 18 janvier j’ai fait une échographie de contrôle voila ce qui est noté : Indication : Bilan d’une lésion myo-aponévrotique survenue le 6 décembre 2017. Résultat : Stigmates de désinsertion myo- aponévrotique des fibres distales profondes du gastrocnémien médial à leur insertion sur le soléaire. Cette désinsertion apparaît étendue avec un hématome en phase lytique au sein de la zone de désinsertion. Cet hématome trans-sonore est mesuré à 13 cm d’axe cranio-caudal x 4 cm d’axe transverse x 1,7 mm d’épaisseur. Epaississement aponévrotique inter-musculaire étendu sur environ 20 cm d’axe cranio-caudal pour une épaisseur d’environ 3 à 4 mm mais sans hypervascularisation en mode Doppler énergie. Proximalement, cet épaississement s’étend jusqu’à la jonction tiers moyen – tiers supérieur du mollet. En distalité, cet épaississement s’étend quasiment jusqu’à la jonction myo-tendineuse achilléenne.Respect l’échostructure du gastrocnémien latéral. Conclusion : Stigmates de désinsertion myo-aponévratique étendue des fibres profondes, distales du gastrocnémien médial avec un hématome en phase lytique au sein de la zone de désinsertion. Épaississement aponévrotique inter-musculaire étendu, non vascularisé en mode Doppler énergie. Depuis je le 3 janvier je fais de la kiné 2 fois par semaine qui me fais des messages. Mon médecin traitant me dit d’attendre jusqu’en avril pour refaire un bilan échographique. Je voulais savoir à votre avis est-ce que je pourrais reprendre le Hip-Hop avec Break danse ensuite sans problème ou vaut-il mieux que je vois un chirurgien en consultation pour qu’il me donne son avis. Je vous remercie d’avance pour votre réponse.
    Cordialement.
    Barbara

    1. Bonjour,
      Vous présentez très probablement un tennis leg sévère avec une interposition liquidienne hématique et une atteinte de l’aponévrose superficielle du soléaire. La chirurgie n’est le plus souvent pas indiquée. Le délai de guérison peut être long jusqu’à six mois. Il faut attendre la solidification de l’hématome interposé avec un contrôle échographique réalisé d’ici trois mois éventuellement. Bonne chance.
      Cordialement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *