Imagerie en dermatologie.

Les hypodermites.

Les hypodermites sont des inflammation de l’hypoderme ou tissu cellulo graisseux sous cutané. Il existe de multiples formes d’hypodermite :

http://www.therapeutique-dermatologique.org/spip.php?article1158

L’imagerie (échographie ou IRM) est souvent demandée dans un contexte de tuméfaction douloureuse.

Les nodules hyperéchogènes.

A plusieurs reprises, j’ai été amené à voir en échographie des femmes dans leur cinquième décade pour un problème de nodulation sous cutanée diffuse et douloureuse. L’examen échographique mettait en évidence chaque fois une transformation nodulaire non vasculaire de la graisse sous cutanée des membres inférieurs et à moindre degré supérieurs. Ces constatations me posent un problème diagnostique : atrophie scléreuse lipomateuse hormono-dépendante ? Autre ?

 

hypodermLes kystes sous cutanés.

Les kystes épidermoïdes ou sébacés

 

4 commentaires sur “Imagerie en dermatologie.”

  1. je viens de passer in irm des membres inférieure et les medecins de rhumatologie sont en vacance et il ya écrit absence de signe myosite mais ce qui qui m’inquiète c’est involution graisseuse de grade1 des muscles des cuisses et des jambes et je voudrais savoir ce que cela signifie

    1. Bonjour,
      Une involution graisseuse de grade 1 d’un muscle correspond à quelque traces de graisse dans un muscle. Celà est le plus souvent normal d’autant plus qu’aucun œdème ou prise de contraste n’est retrouvée au sein du muscle.
      Cordialement.

    2. Bonjour, je ne sais pas si ma question vous parlera. J’ai passé un Irm de l’avant bras pour une masse nodulaire sous cutanée.
      Le compte rendu est compliqué à déchiffrer : remaniements inflammatoire de la graisse sous cutanée. Prise se contratse moderé par rapport à la graisse.
      J’ai aussi fait une écho juste après l’irm : Formation nodulaire hétérogène, centre hyperéchogene et infiltration peri lesionelle hypoechogene.
      Doppley hyperémie peri nodulaire.
      Absence de myosite, et de tenosynovite

      Merci de votre retour si vous avez une piste ?

      1. Bonjour.
        Vous semblez décrire une forme de panniculite nodulaire, inflammation de la graisse sous-cutanée, dont l’origine est souvent dite idiopathique (sans cause) finissant par guérir mais elle peut dans de rares cas s’associer à un processus inflammatoire plus général pouvant nécessiter des examens complémentaires pour confirmer le diagnostic.
        Cordialement.

Répondre à marie-noelle jusseau Annuler la réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.