Les lésions de la coiffe des rotateurs.

Il s’agit de la pathologie la plus fréquente de l’épaule après 50 ans.

1. Anatomie de la coiffe des rotateurs.

La coiffe des rotateurs est un ensemble de tendons (structure tissulaire reliant un corps musculaire à l’os) qui, en se reliant,  forme une coiffe au dessus de l’articulation scapulo-humérale. Les muscles de la coiffe partent de l’omoplate (scapula) et se dirigent vers l’humérus.
La coiffe des rotateurs comprend les tendons des muscles :
– supra épineux
– infra épineux
– petit rond
– sous scapulaire
auxquels on ajoute le tendon de la longue portion du biceps.

coiffe4

coiffe3

coiffe

coiffe2

2. Les lésions de la coiffe des rotateurs.

La coiffe des rotateurs peut être le siège de lésion qui vont de la simple tendinopathie à la rupture complète du tendon avec rétraction. La lésion peut ne concerner qu’un seul des tendons de la coiffe des rotateurs, le plus souvent le tendon supra épineux, parfois deux tendons, supra et infra épineux ou même trois tendons, supra, infra épineux et sub scapulaire. Le sub scapulaire peut être le siège d’une lésion traumatique isolée. Le tendon petit rond est le plus souvent épargné.

En cas de rupture, on distingue les ruptures partielles qui ne concernent pas toute l’épaisseur du tendon et les ruptures perforantes (transfixiantes) qui concernent toute l’épaisseur du tendon créant une communication entre l’articulation et la bourse sous acromio deltoïdienne qui recouvre les tendons.

2.1. Les ruptures partielles de la coiffe des rotateurs.

On appelle rupture partielle une rupture de tendon qui ne cocerne pas toute l’épaisseur du tendon. On distingue les ruptures partielles interstitielles qui ne concernent que la structure du tendon sans communication avec une face, les ruptures partielles profondes n’atteignant que la surface articulaire du tendon et les ruptures partielles superficielles atteignant la face « bursale ».

2.1.1. Les ruptures partielles interstitielles.

Il s’agit de fissures strictement intra tendineuses sans ouverture sur la face superficielle ou profonde.

instertit

2.1.2. Les ruptures partielles superficielles.

Les ruptures partielles superficielles concernent la face supérieure du tendon au contact de la bourse sous acromio deltoïdienne.

RPS

2.1.3. Les ruptures partielles profondes.

Les ruptures partielles profondes concernent la face inférieure du tendon au contact de la cavité articulaire.

2.2. Les ruptures perforantes ou transfixiantes.

Une rupture perforante (transfixiante) est une rupture qui perfore toute l’épaisseur du tendon. Lorsque la rupture présente une taille suffisante, il peut exister une rétraction du moignon tendineux proximal.

Goutallier et Bernajeau ont décrit 3 stades en fonction de la topographie du moignon tendineux.

IRM T2 avec effacement de graisse, plan frontal oblique. Rupture perforate (ou transfixiante) de stade 1 (Goutallier, Bernageau) du tendon supra épineux : rupture ne s’étendant pas au delà de l’aplomb du sommet de la tête humérale.

ruptcoiffe

3. L’amyotrophie.

L’amyotrophie est un facteur important dans les ruptures de coiffe. Elle peut intéresser l’ensemble des muscles en cas de rupture. Sa présence en cas de rupture complique une éventuelle chirurgie de réinsertion.

Il existe deux types d’amyotrophie en imagerie : la perte de volume et la dégénérescence graisseuse.

3.1. La perte de volume.

fosse-epineuse

3.2. La dégénérescence graisseuse.

degeneresc

degeres

 

 

167 commentaires sur “Les lésions de la coiffe des rotateurs.”

  1. Bonjour, suite à des douleurs handicapantes pour certains gestes du quotidien j’ai décidé de passer un IRM mais ne sachant pas précisément comprendre la lecture des résultats…difficile de savoir ce qui a lieu de faire pour supprimer cette douleur,
    Pourriez-vous m’éclairer s’il vous plaît ?

    Indication :
    Gêne douloureuse

    Technique :
    Coupes trois plans Rho Fat-Sat avec doubles échos coronales et un plan T1.

    Résultat :
    Pas d’anomalie de signal concernant le tissu osseux spongieux examiné.
    Quelques remaniements dégénératifs débutants glénoïdiens inférieur inhabituels pour l’âge et quelques remaniements dégénératifs acromioclaviculaires.
    Régularité acromiale.
    Intégrité des différents chefs musculo-tendineux, pas d’amyotrophie, long biceps en place dans sa gouttière.
    Pas d’épanchement articulaire, liberté de la bourse sous acromio-deltoïdienne en dehors d’une petite lame sous-acromio-claviculaire (conflit local ?).

    1. Bonjour.
      Malheureusement, le compte-rendu de votre IRM de l’épaule n’est pas très clair.
      Il ne semble pas y avoir grand-chose puisque vous n’avez pas par exemple de rupture de coiffe apparemment.
      Je ne peux pas beaucoup plus vous aider.
      Désolé.
      Cordialement.

  2. bonjour et merci, (accident de moto) suite a irm il est noté sur compte rendu

    Il existe des signes d’enthésopathie du supra-épineux avec un aspect de rupture
    transfixiante interessant la distalité, sans rétraction tendineuse.
    Discrète bursite sous acromiale

    j’ai trés mal, il faut opérer n’est ce pas ?

    Cordialement

  3. Bonjour,

    J’ai passé une IRM avec comme résultat des termes compliqués à comprendre :
    « rupture distale anfractueuse transfixiante probable dissection associée remontant dans l epaisseur du supraspinatus. La rupture trnsfixiante mesure près de 7mm. Elle est aussi retrouvée sur les vues sagittales profil d’un calibre antéropostérieur de 9mm.
    Pas d involution de taille ni d evolution adipeuse du chef musculaire supraspinatus sur la coupe en Y. Epanchement synovial dans la gaine du
    long biceps qui est augmenté de calibre avec un hypersignal aréolaire en DP Fat-Sat signant une ténosynovite du long biceps, avec un calibre
    interne de la gaine à près de 10 mm. Intégrité d’insertion du subscapularis et l’infraspinatus. »

    Tout ce que j’ai compris c’est que j’ai une rupture de la coiffe. On me conseille la chirurgie parce que je fais bcp de sport, cependant j’ai 0 douleurs (sauf en cas de charge lourde j’ai une douleur au biceps droit).
    Au vu des docs dispos sur internet j’ai l’impression d’avoir une petite rupture mais je ne sais pas s’il faut opérer ou pas ni si mon biceps doit etre aussi « réparé »

    Merci pour vos eclaircissements, on demande souvent au patient de faire un choix mais difficile quand on ne comprend pas tout !

    L.

    1. Bonjour,
      Effectivement vous présentez une rupture de coiffe significative. Une opération pourrait être envisagée. Néanmoins, devant l’absence de douleurs, l’opération peut être retardée. De nombreux patients vivent avec une rupture de coiffe et une activité conservée. Le seul problème est la qualité du muscle. Si votre muscle venait à trop se détériorer l’opération serait plus délicate. Cordialement.

  4. Bonjour,
    j’ai une tendinopathie distale du supraépineux avec des fissurations intracorporéales et une minime bursite en ragard.(arthrose acromioclaviculaire)
    avec une prise de contraste du segment distal du supraépineux avec injection de galdolinium.
    Pour vous, pensez vous à une interventionnelle sous radiographie ou opération ?
    merci !

    1. Bonjour
      Vous semblez présenter une rupture partielle de la coiffe qui ne semble pas chirurgicale dans un premier temps. Infiltration et kinésithérapie sont habituellement prescrits dans un premier temps.
      Cordialement

  5. Bonjour pourriez vous m’indiquer si tramadol et infiltation corticoîde vont venir à bout car traitement depuis 5 mois aucun effet et des douleurs permanentes . Après une capsulite épaule droite 2 ans depuis 6 mois capsulite rétractile épaule gauche avec de plus une névralgie cervico bracchiale depuis des années suite à un accident. Je travaille ordinateurs et déplacements voiture et c’est de plus en plus difficle de tenir.
    Depuis 6 mois une infiltration CORTICOÏDE du tramadol et du laroxyl mais je ne dors très très mal et souffre e
    IRM avec résultat suivant Nette bursite sous acromio deltoïdienne
    Arthropathie Acromio claviculaire congestive
    Enthésopathie chronique de la jonction supra épineux et infra avec discrète fissuration profonde surajoutée estimée 5mm dans le plan coronal
    Net épaississement et hypersignal du ligament glénohuméral inférieur compatible avec une .capsulite rétractile associé à un œdème osseux du spongieux adjacent
    Aspect infiltré et oedemateux de l’intervalle des rotateurs
    Pas de foyer médullaire suspect
    Intégrité chaines musculaires
    Enthésopathie discrètement fissuraire de la coiffe des rotateurs à la jonction supra et infra épineux. Net stigmate de capsulite rétractile.

    Merci de vos préconisations je vois un rhumato dans 1 mois

    1. Bonjour.
      La capsulite rétractile est à l’origine de douleurs qui sont parfois difficiles à estomper. Il est habituel de donner des antalgiques et de faire une ou deux infiltrations articulaires qui vont permettre avec le kinésithérapeute de récupérer les amplitudes.
      Les autres lésions décrites sur votre IRM passe au 2e plan après la capsulite.
      Il existe de multiples classes d’antalgiques d’efficacités progressives qui peuvent être utilisés en cas de résistance. Elles pourront vous être prescrites par votre médecin généraliste ou votre rhumatologue.
      Cordialement.

  6. Bonjour, après avoir passé plusieurs examen. Dont une echo+radio (24/12/2021) pour conclusion rupture du tendon supra-épineux avec épanchement de la bourse séreuse sous acromio deltoïdienne ainsi que la gaine du tendon du long biceps. On me fait passer un arthroscanner de l’épaule (24/03/2022) conclusion examen compatible avec une capsulite rétractile sans lésion de la coiffe des rotateur. Ayant mal le chirurgien me fait passer une IRM (16/06/2022) conclusion en faveur d’une ulcération de 5 MM, superficielle mais assez profondes de l’extrémité distale du tendon sus épineux, avec une possible capsulite associée. Mon chirurgien me dit continuer comme ça et si cela fait trop mal opération quand pensez vous.

    1. Bonjour.
      Vous semblez présenté deux types de problèmes pas obligatoirement liés.
      Le premier est celui d’une capsulite qui est une maladie assez fréquente chez les femmes autour de la cinquantaine. Cette pathologie n’est pas chirurgicale et elle guérit habituellement sans séquelle entre 1 an et 1 an et demi après le début des symptômes.
      L’autre problème est celui d’une rupture débutante de la coiffe qui peut être si les douleurs persistent chirurgicale.
      Il est habituel de d’abord s’occuper de la capsulite avant d’éventuellement penser à une opération de cette coiffe.
      Cordialement.

  7. Bonjour, j’ai fait un IRM sur à un accident de moto, j’ai frappé l’épaule et suite à une forte douleur au bras et à l’épaule, on m’a fait un IRM et du coup ils ont fait ressortir des problèmes en conclusion il est noté Perforation distale du sus epineux de taille centimétrique sur tendinite sous jacente du à probable conflit sous acromial et une importante arthropathie acromio claviculaire. On m’a fait que l’épaule droite, j’ai rendez vous en juillet pour la gauche…
    J’ai la cinquantaine et je suis auxiliaire puéricultrice, la douleur me reveille la nuit quand je suis sur le côté et je n’arrive pas à soulever les bras vers l’ arrière et sur les côtés alors que jusqu’à présent ça allait. Vous pensez qu’il faut opérer ? Je crains ne plus pouvoir exercer ma profession, j’éprouve même des difficultés pour frapper sur le clavier de l’ordinateur, il faut qu’il soit poser sur mes genoux. Merci pour votre réponse cordialement.

    1. Bonjour.
      Vous présentez une rupture de la coiffe perforante.
      Il est habituel dans ce cas de penser à opérer lorsque la gêne est importante et qu’elle ne répond pas bien au traitement médical.
      Ce semble être votre cas.
      Cordialement.

  8. Bonjour,
    Après 7 ans de douleurs a mon épaule droite , jour/ nuit. Antalgique kiné repos infiltrations .. la douleur est omniprésente . Radio écho IRM( qui montre une tendinopathie supra épineux) scanner du rachis cervical (hernies C4 C5 )
    La j’ai eu un arthroscanner et voici la conclusion.
    ARTHROSCANNER DE L’EPAULE DROITE.
    Indication :
    Recherche d’une SLAP lésion.
    Technique :
    Acquisition hélicoïdale étagée sur l’épaule droite sans et après opacification intra-articulaires.
    Reconstructions multiplanaires. L’examen est effectué quelques minutes après arthrographie.
    Résultats :
    Opacification intra-articulaire satisfaisante sans fuite du produit de contraste notamment dans la BSAD
    droite.
    Respect du bourrelet glénoïdien dans son ensemble avec une petite déformation de son pôle inférieur
    mieux visibles sur les coupes en rotation externe.
    Pas d’image entra labrale visible kyste péri labral identifiée.
    Après arthrographie il existe un petit passage du produit de contraste à la face profonde de l’insertion de
    l’infra épineux avec érosion au contact peu marquée.
    Pas de fissure intratendineuse de la face profonde du Supra épineux ou du Supra scapulaire. Long biceps
    en place dans la gouttière avec opacification péritendineuse correcte.
    Pas d’anomalie la trophicité musculaire.
    AU TOTAL :
    Absence de lésion labrale spécifique en arthroscanner avec déformation du pole inférieur et
    antérieur du bourrelet, non spécifique.
    Fissuration de petite taille, partielle, de la face profonde de l’infra épineux avec microérosions en
    regard.

    D’après vous , que dois-je faire pour ne plus a supporter cette douleur affreuse et handicapante a mon quotidien merci

    1. Bonjour.
      Vous semblez souffrir d’une atteinte encore modérée des tendons de la coiffe des rotateurs.
      Votre médecin ou votre rhumatologue doivent pouvoir prendre en charge vos douleurs d’une manière efficace sans passer par la chirurgie.
      Cordialement.

  9. Bonjour,

    Je viens de passer un IRM de l’épaule après un choc (étirement de l’épaule).
    Le résultat est : Lame d’épanchement sous-acromial, sans lésion tendineuse objectivée.
    Pouvez-vous m’expliquer le résultat ?

    Cordialement,

    1. Bonjour.
      Il ne semble donc pas y avoir de lésion tendineuse en rapport avec votre traumatisme.
      La lame d’épanchement peut être physiologique ou correspondre à une contusion traumatique.
      Cordialement.

  10. Bonsoir,
    Après des douleurs dans l épaule, l échographie m indique le résultat suivant:
    « Clivage intratendineux du tiers moyen du tendon supraepineux associé à un épanchement dans la bourse sous accroît deltoidienne faisant évoquer une composante transfixiante « .
    Fissuration mesurant 8,9mm sur les coupes coronales et 1,4×4,7mm sur les coupes sagittales. »
    Je dois faire un irm. Je ne comprend pas trop ces résultats, selon vous, quel traitement sera possible dans mon cas? Je vous en remercie. Cdlt

    1. Bonjour.
      Il s’agit d’un début de rupture de la coiffe des rotateurs. En fonction de votre âge et de votre activité, on peut commencer par un traitement médical à base d’infiltration et de kinésithérapie.
      La chirurgie sera réservée en cas de résistance aux douleurs ou chez les patients ayant une activité physique importante.
      Cordialement.

  11. Bonjour,
    Je n’ai pas voulu me faire opérer de ma rupture sous scapulaire complète tout de suite après mon traumatisme. J’ai eu des infiltrations et de la kiné. Au début, les douleurs étaient bien supportées. Nous sommes à 4 ans de ce traumatisme. Quelle solution s’offre à moi ?
    se faire opérer avec quel bénéfice ?, rester toute ma vie avec ce traumatisme douloureux, arthrosique ?. Je ne sais pas quelle serait la meilleure prise en charge ?. Merci de me donner votre avis. J’ai 65 ans, je n’ai plus de force dans mon bras droit. Je suis droitier.
    Cordialement.

    1. Bonjour.
      Si après quatre ans de soins bien pratiquer avec kinésithérapie, infiltration et traitement divers vous n’êtes pas soulagé, Il n’est pas trop tard pour vous faire opérer. Vous pouvez prendre conseil auprès d’un chirurgien qui vous demandera peut-être une nouvelle imagerie.
      Cordialement.

    2. Bonjour,

      Une rupture totale doit être opérée rapidement, le chirurgien a dû vous en informer.
      Le problème, c’est que le tendon se rétracte rapidement et le muscle n’étant plus sollicité se transforme en graisse et là, la réparation n’est plus possible.
      Le mieux est de demander l’avis d’un chirurgien mais malheureusement, j’ai bien peur qu’au bout de 4 ans la réparation ne soit plus possible.

  12. Bonjour,
    après 1 an de douleurs intenses, supposées être dûes à mon syndrome du défilé thoraco-braciale, ( kiné depuis 5ans) 1 echo détecte une bursite. Infiltration qui ne fonctionne que 15 jours , et encore pas au top.
    Visite à un chir ortho qui me prescrit une IRM et voilà le résultat :
    Résultats :
    Respect de la longue portion du biceps ainsi que du tendon sub-scapulaire.
    Le tendon supra-épineux apparaît focalement aminci au niveau de ses fibres moyennes avec une image
    liquidienne en lieu et place de son feuillet profond, étendue sur 6 mm dans la longueur et 10 mm dans la largeur compatible avec une désinsertion partielle profonde focale.
    Il existe une bursite liquidienne sous-acromio-deltoïdienne, plus prononcée dans le secteur postérieur, où elle est mesurée à 2,3 mm d’épaisseur.
    Respect du tendon infra épineux.
    L’articulation acromio-claviculaire apparaît très discrètement dégénérative.
    L’espace sous-acromial conserve une hauteur satisfaisante.
    Respect de la trophicité et du signal des masses musculaires.
    Respect de l’articulation gléno-humérale et du labrum, dans les limites de l’examen.
    CONCLUSION :
    Désinsertion partielle profonde focale des fibres moyennes du tendon supra épineux.
    Bursite liquidienne sous-acromio-deltoïdienne modérée.

    Une opération serait donc obligatoire ?
    Merci de votre aide

    1. Bonjour,
      Vous présentez donc une lésion partielle de la coiffe (tendon supra épineux).
      Non l’opération n’est pas obligatoire même si la plupart du temps ces fissures partielles ne disparaissent pas.
      La pratique habituelle est l’association de kinésithérapie avec éventuelle infiltration pour soulager et récupérer de bonnes mobilités.
      En cas de persistance des symptômes, une chirurgie pourrait alors se discuter.
      Cordialement.

  13. Bonjour,
    Après plusieurs mois de douleurs au bras gauche et plusieurs IRM passées (cervicales etc)
    Je découvre enfin la cause de mes douleurs grâce à une irm de la coiffe des rotateurs. Je vais consulter dès que possible mon médecin traitant avec mes résultats.
    Voici les résultats :
    Mise en évidence de grosses calcifications au contact du tendon supra-epineux.
    Présence d’une tendinopathie de stade 1, intéressant les trois tendons de la coiffe des rotateurs, sous forme d’hyperintensité intra-tendineuse.
    Pourriez-vous me dire ce que cela veut dire ?
    Merci d’avance

    1. Bonjour.
      Apparemment, il s’agit d’une forme de tendinite de votre épaule avec des calcifications : une tendinopathie calcifiante de la coiffe des rotateurs.
      Le plus souvent, cette pathologie peut être traitée médicalement associant kinésithérapie et traitement antalgique et anti-inflammatoire avec infiltration. Dans certains cas en 2e intention, on peut être amené à enlever cette calcification.
      Cordialement

  14. Bonjour, j’ai une tendinopathie calcifiante depuis septembre je suis a ma 3eme infiltrations (la dernière le 4 janvier) suite à ça mon médecin m’a prescrit un IRM le soucis je ne comprends pas le compte rendu… Pouvez vous m’éclairer ? Devrais-je passer par un acte chirurgical ? Mon arrêt s’arrête le 31 janvier devrais-je prolonger ?? Conclusion de l’IRM : Lésion fissuraire superficielle du tendon supra épineux à son enthèse intéressant plus de 50% de son épaisseur, d’allure non transfixiante. Lame d’épanchement au sein de la BSAD.

  15. Bonjour suite à une tendinopathie calcifiante et 3 infiltrations toujours des douleurs donc j’ai passé un IRM mais je ne comprends pas le compte rendu : lésion fissuraire superficielle du tendon supra épineux à son enthèse étendue sur environ 5mm dans le plan sagittal intéressant de plus de 50% de son épaisseur, d’allure non transfixiante. Lame d’épanchement au sein de la BSA D. Pouvez vous m’éclairer je dois revoir mon chirurgien le 31 janvier, merci beaucoup, Sophie.

    1. Bonjour.
      Dans le cadre de tendinopathie calcifiante les fissures du tendon associées sont souvent non significatives. La question est de savoir si votre tendon conserve ou non cette calcification qui peut par elle-même être la source de douleurs.
      Cordialement.

  16. Bonjour,
    J’ai oublié de vous demander la kiné peut elle être suffisante ou une opération est a envisager ? Je suis complètement perdue et ‘mon Doc est absent… Sans franche fissuration ? Fissuration quand même ?
    Merci beaucoup pour votre aide…

  17. Je souffre de ressauts à l’épaule gauche l’arthroscanner dit discrète irrégularité labrale sans franche fissuration, je ne sais pas quoi en penser .. fissuration ou pas? Et si pas pourquoi les ressauts… Merci.

    1. Bonjour. Le terme Ressaut est à préciser. Il peut s’agir d’une instabilité de votre épaule en rapport avec des épisodes de subluxation parfois imperceptibles. L’arthroscanner doit pouvoir mettre en évidence des lésions de passage de votre épaule. Désolé pour cette réponse sibylline mais je ne peux pas vous en dire beaucoup plus.

      1. Bonjour, suite à un mouvement mal exécuté au sport, je ne comprend pas les termes « ulcération profonde du tendon supraépineux non transfigurante ». A priori il y a lésion de la lame profonde étendue sur 6mm. Merci par avnce pour votre réponse. Cordialement

        1. Bonjour.
          Une rupture de la coiffe et en particulier du tendon supraépineux peut concerner l’ensemble de l’épaisseur du tendon et être transfixiante ou alors ne concerner qu’une seule des faces et être partielle profonde ou superficielle comme dans votre cas.
          Cordialement.

      2. Bonjour,
        Suite à de grosses douleur a l’épaule, je ne pouvais plus bouger le bras tellement les douleur était forte, j’ai passé écho et radio résultats beaucoup de calcification et doute de rupture transfixiante du supra épineux donc arthro scanner je viens de le passer et le résultat est : plan de clivage intra tendineux du supra épineux distal, communicant avec les deux versants du tendon, et mesuré à 14mm de grand axe.
        Sa veut dire quoi ? Merci de votre réponse

        1. Bonjour : d’après votre arthroscanner, vous présentez bien une rupture de la coiffe « transfixiante » c’est à dire créant un trou dans un tendon autour de votre épaule qui a une forme de nappe ou de coiffe. Cette lésion est malheureusement définitive et peut être la cause de douleurs.
          Cordialement.

      3. Bonjour,

        Pourriez vous m expliquer ce que veux dire le résultat de mon arthroscanner de l épaule gauche ? Est ce que je dois retourner voir mon médecin traitant ? :Présence d’une lame de produit de contraste au dessus de la face supérieure de la coiffe donc dans l’espace sous-
        acromial témoignant en principe d’une perforation communiquante.
        La perforation serait assez antérieure à la jonction sous-scapulaire susépineux. Le susépineux n’est pas rétracté.
        Absence de capsulite

        D avance merci de votre aide

        1. Bonjour.
          Ce compte rendu est très sibyllin.
          Vous semblez présenter une rupture de la coiffe des rotateurs significative. Ces résultats sont à interpréter en fonction de votre examen clinique, de votre activité et éventuellement de votre âge. Toutes ses lésions ne sont pas toujours à opérer.
          Cordialement.

          1. Bonjour, j’ai des douleurs épaule droite, coude, plutôt postérieure, chroniques, j’ai mal du matin au soir. J’ai passé un arthroscanner qui montre pseudo rupture transfixiante quasi complète du tendon sous scapulaire et l’IRM est bon. Merci

        2. Bonjour, je souffre depuis plus d’un an de fortes douleurs nocturnes qui m’obligent à me lever et perturbent affreusement mon sommeil. J’ai subi deux infiltrations dans la bourse ( on avait perçu une bursite) qui m’ont soulagée partiellement. Et des corticoïdes oraux qui n’ont plus d’effet maintenant. La kiné ne me soulage pas. Y aurait-il un espoir par la chirurgie? Merci.
          Voici les résultats IRM
          Arthrose acromioclaviculaire et lame d’épanchement sous-acromiale
          Discret hypersignal non liquidien de la face profonde du tendon du supra épineux et de l’infraépineux sans franc épaississement ni signe de rupture
          Discrète atrophie du muscle supra épineux sans involution adipeuse
          Intégrité des autres tendons de la coiffe des rotateurs
          Pas d’anomalie de signal osseux suspecte
          Conclusion ytendinopathie du supra épineux et de l’infra épineux et llame d’épanchement sous acromiale.
          Merci de votre avis.

          1. Bonjour.
            Apparemment, il ne s’agit que d’une forme de « tendinite ». Il ne semble pas exister de rupture significative dans votre compte-rendu.
            Le traitement restera donc dans un premier temps strictement médical (Kinésithérapie, infiltration, traitement oraux).
            Cordialement.

        3. Bonjour suite à une IRM, il m’a été diagnostiqué un clivage intratendineux au niveau du tendon du supra épineux et une arthropathie acromio-claviculaire droite. Comment soigner cette poésie médicale ? Merci

          1. Bonjour.
            Clivage est à peu près comparable à une tendinite de la coiffe des rotateurs.
            L’arthropathie acromio-claviculaire concerne l’articulation entre la clavicule et l’omoplate qui peut être le siège d’une arthrose douloureuse.
            Votre rhumatologue ou un spécialiste peux faire la part entre ces deux pathologies en vous examinant et vous traiter dans ce sens.
            Cordialement.

        4. Bonjour,
          J’ai 36 ans, et cela fait un peu moins d’un an qu’on m’a diagnostiqué une tendinite à l’épaule droite. De la kiné et des anti-inflammatoires n’y ont rien fait, la douleur n’a fait qu’augmenter. Je viens de passer radio+ écho et à la suite de ça une IRM :
          – Lame d’épanchement intra articulaire
          – Lame d’épanchement au sein de la bourse sous acromio deltoidienne
          – Épaississement de la portion horizontale du chef long du biceps. Sa portion verticale apparaît au sein de sa gouttière moins épaissi
          – Présence d’un épaississement du tendon du supra-épineux et de l’infra-épineux. Il semble exister une lésion fissuraire située au niveau des fibres postérieure du supraépineux et des fibres antérieures de l’infra-épineux incomplète et d’aspect transfixiante. Pas d’anomalie du petit rond ni de la capsule articulaire.
          – Début de remaniement dégénératif acromioclaviculaire.
          Je ne souhaite pas voir le remplaçant de mon médecin qui ne rentre que dans 10 jours. Avez-vous plus d’infos a me donner en attendant, sur les suites à donner à cette IRM ?
          Merci !

          1. Bonjour,
            Vous semblez présenter une fissuration débutante des tendons de la coiffe des rotateurs.
            Les premiers traitements (après les anti inflammatoires et les antalgiques par la bouche) sont la kiné et éventuellement une infiltration afin de calmer vos douleurs et de récupérer de bonnes amplitudes.
            Cordialement.

        5. Bonjour, après une chute bras en arrière au travail ( macon) je suis toujours en arrêt. Après échographie et irm je viens de passer un arthroscanner avec infiltrations. Demande par le chirurgien orthopédique. Notamment pour soulager la douleur de la bursite . Il y a déjà un mieux. Je commence également les séances de kinésithérapie.
          Cependant je ne comprends pas le compte rendu et ne revois le chirurgien orthopédique que dans 1 mois.
          Il précise :
          Clivage profond et ulcérations des faisceaux supérieurs et du bord supérieur du tendon subscapulaire sans desinsertion .
          Et quelques fissures non transfixiantes du bourrelet postérieur et antérieur. ( pas nécessairement due au traumatisme)

          Ma question est quel traitement envisager pour la douleur persistante. Comment traite t on ce genre de pathologie.
          Et reprise de mon activité de maçon est elle envisageable rapidement sans risque sur le long terme?
          Merci
          Cordialement
          VN.

          1. Bonjour.
            Votre compte rendu d’arthroscanner est rassurant. Vous semblez présenter une atteinte modérée des tendons de la coiffe des rotateurs qui doit pouvoir passer avec un traitement médical et des infiltrations.
            La lésion du bourrelet ne présente souvent pas de caractère symptomatique.
            Cordialement.

        6. Bonsoir
          Je suis en accident de travaille depuis le 14 avril 2021 : j’ai fait une première demande en maladie professionnelle le 26 juin pour : épaississement et altération du signal du supra- épineux en rapport avec une tendinite avec fissuration intra-tendineuse sans signe de rupture complète et épanchement dans la bourse sous-acromio-deltoidienne.
          Ma question est : pensez vous que ce sera reconnu en maladie professionnelle ? Et quelle Sont les traitements si y a ? Cordialement

          1. Bonjour.
            Les tendinopathies de la coiffe peuvent être intégrées dans le tableau de maladie professionnelle numéro 57.
            Le traitement est le plus souvent fonctionnel avec anti-inflammatoires, infiltration et kinésithérapie.
            Cordialement.

        7. Bonjour,
          Pourriez vous m’aider sur ma situation svp?
          Voici le résumé de mon IRM: « lésions de tendinopathie. Clivage du tendon infra-epineux avec remaniement erosif de son enthèse. Possible Migration calcique . Bursite sous acromiale »
          Je ne comprends pas tout ce jargon. Mon médecin me parle d’une simple tendinite de l’épaule mais pense a une maladie professionnelle car beaucoup de gestes répétitifs en hauteur. Qu’en pensez vous?
          Merci d’avance pour votre retour

          1. Bonjour.
            D’après votre compte-rendu un, vous semblez présenter à la fois une tendinopathie calcifiante de votre coiffe des rotateurs mais aussi peut-être une fissuration qui sont deux pathologies différentes.
            Ce genre de pathologie peut parfois s’intégrer dans un contexte de maladie professionnelle (Tableau 57).
            Cordialement.

        8. bonjour
          je voudrai faire une reconnaissance de maladie professionnelle. l’échographie a mentionné comme conclusion : Enthésopathie supra- épineux bilatérale à prédominante droite. je suis en arrêt. A quoi correspond cette pathologie dans le tableaux des maladies professionnelles ? Faut il un IRM pour confirmer ?

          1. Bonjour. Effectivement, il semble que pour pouvoir être en maladie professionnelle au tableau 57, le terme tendinopathie doit être mentionné dans votre compte rendu que ce soit échographie ou I.R.M.
            Cordialement.

        9. Bonjour, je suis un étudiant de 19 ans et je souffre depuis mes 13 ans de sublixations postérieur aux deux épaules mais la droite est beaucoup plus touché et douloureuse ceci m’a fait arrêter le sport à 17 ans et entraîner un mal-être car prise de poids excessive, j’étais grand sportif avant.
          Le kine et la musculation n’ayant rien changé.
          Le chirurgien ne veut pas m’opérer car le rapport bénéficie/risque n’est pas assez marqué et a demandé un arthroscanner, je voulais savoir si une opération était envisageable avec ce compte rendu car cela me pourri vraiment la vie…
          -Pas d’opacification de la bourse sous deltoïdienne.
          -Pas de fissure profonde ni de rupture des tendons de la coiffe des rotateurs.
          -Intégrité du tendon du long biceps.
          -Intégrité du bourrelet glénoïdien
          -Aspect normal de l’articulation gléno-humérale.
          -Lésion du ligament gléno-huméral inférieur avec une zone de rupture sur 4 mm.

          1. Bonjour.
            Votre compte rendu ne semble pas préciser de lésions en rapport avec des luxations postérieures récidivantes. La lésion du ligament glénoïde huméral inférieur serait plutôt en rapport avec des stigmates de luxation antérieure mais ce signe est insuffisant pour l’affirmer. Votre cas semble concerner des épisodes de luxation postérieures peut-être sur laxité chronique. Il n’est pas obligatoire de retrouver des lésions à l’arthroscanner. La discussion de chirurgie est compliquée dans votre cas. Je vous conseille de vous adresser à des spécialistes vraiment habitués à ce genre de pathologie.
            Cordialement.

        10. Bonjour

          J’avais mal a l’épaule depuis un certain temps
          Le médecin m’a toujours dit tendinites
          A force de répétition de douleur et manque de mobilité j’ai passé une radio et une écho .voici le résultat
          -Épanchement franc de la bourse sous acromio deltoidienne et à moindre degré de la gaine bicipitale en place dans la gouttière
          -pas de lésion des tendons long biceps sub scapulaire infra épineux
          -remaniement hétérogène d’allure fissuraire comminutif avec des organisations architecturales du tendon supra épineux en tiers latteral
          Conclusion
          Épanchement et remaniement dégénératif supra épineux micro fissuraire

          En attente de RV chez chirurgien

          1. Bonjour.
            Vous semblez présenter une rupture avec une perforation d’un de vos tendons de la coiffe des rotateurs: le supra épineux. Cette lésion est définitive. En fonction de votre âge et de votre activité, une indication chirurgicale peut se discuter.
            Cordialement.

        11. Bonjour

          J’avais mal a l’épaule depuis un certain temps
          Le médecin m’a toujours dit tendinites
          A force de répétition de douleur et manque de mobilité j’ai passé une radio et une écho .voici le résultat
          -Épanchement franc de la bourse sous acromio deltoidienne et à moindre degré de la gaine bicipitale en place dans la gouttière
          -pas de lésion des tendons long biceps sub scapulaire infra épineux
          -remaniement hétérogène d’allure fissuraire comminutif avec des organisations architecturales du tendon supra épineux en tiers latteral
          Conclusion
          Épanchement et remaniement dégénératif supra épineux micro fissuraire

        12. Bonjour,
          Jai fait une échographie de l’épaule droite
          voici le compte rendu

          -Un amincissement localisé réalisant un méplat de la zonz d’insertion du tendon du supra -épineux droit
          -une interruption de la continuité des fibres tendineuses du tendon du supra-épineux droit
          -Absence d’anomalie des tendons, infra épineux et subscapulaire qui conservent une structure fibrillaire normale sans image de rupture ni de clivage intra tendineux
          -Absence d’anomalie du tendon long biceps
          -Absence de conflit ostéotendineux lors des manœuvres dynamiques de gerber et neer
          -Absence de déplacement anormal des berges articulaires acromio-claviculaires lors de la manœuvre du cross Arm
          -Absence d’anomalie des structures musculaires de l’épaule
          -Ailleurs, Absence d’anomalie des structures tendineuses de l’épaule gauche

          Conclusion:

          -Arguments ultrasonographiques en faveur d’une rupture transfixiante du tendon supra épineux droit
          -Absence de lésion des autres structures tendineuses de la coiffe des rotateurs de l’épaule droite.

          A quoi dois je m’attendre SVP?!

          1. Bonjour.
            Vous semblez présenter une rupture perforant le tendon supra épineux un des constituants de la coiffe des rotateurs. Cette rupture est définitive. En fonction de votre âge et de votre activité, une indication chirurgicale peut être envisagée. Dans un premier temps, on conseille souvent une ou deux infiltrations associées à de la kinésithérapie.
            Cordialement.

        13. Bonjour

          J’ai été opérée du supra épineux de l’épaule droite en juin 2019
          Depuis je fais de la kiné, et l’épaule droite va bien, ouf !
          Par contre, à l’époque de l’opération je commençais déjà à souffrir de l’épaule gauche.
          57 ans, 2 infiltrations plus tard et toujours de la kiné, IRM avec en conclusion :
          « Rupture subtotale distale et antérieure du tendon supra-épineux (13 x 11 mm) sans rétractation tendineuse. Trophicité musculaire correcte.
          Bursite sous-acromio-deltoïdienne.
          Arthropathie acromio-claviculaire dégénérative et congestive »
          Vais-je avoir droit à l’opération ? (l’avantage c’est que je sais comment ça se passe !)
          Merci d’avance

          1. Bonjour Madame,
            Vous semblez présenter, comme l’autre côté, une rupture perforante (trou) de la coiffe des rotateurs. Cette lésion est malheureusement définitive. En fonction de votre âge, de votre activité physique, il est possible d’opter pour un traitement médical (kiné, infiltrations…). En cas de résistance à ces traitements, une réparation chirurgicale pourra être envisagée.
            Bonne chance.

            1. Bonjour suite à des douleurs à l épaule j ai passer une échographie, conflit sous acromial
              J ai passer une irm récemment
              Mise en évidence d un minime hypersignal labral supérieur pouvant être compatible avec une slap minime, petite formation liquidienne sur fibre superficielle du tendon supra epineux
              sans réelle rupture
              Ont me parle d avis chirurgical je suis un peu perdu ..
              Merci d’avance

              1. Bonjour,
                Vous semblez présenter un début de fissure d’un tendon de la coiffe des rotateurs qui à priori est encore de petite taille. Je ne pense pas que la chirurgie soit le traitement de première intention. Consultez plutôt dans un premier temps un médecin spécialiste.
                Cordialement.

            2. Bonjour,

              Je suis atteinte d’un lupus érythémateux depuis 17 ans. Suite à des douleurs nocturnes de plus en plus importantes à l’épaule, l’IRM révèle une fissuration transfixiante complexe de la partie distale du tendon supra épineux (12 mm de longueur sur 10mm de largeur) , tuméfaction de BSAD et arthrose acromio-claviculaire tuméfiante. Le chirurgien propose une intervention sur le tendon et peut être sur l’acromio-claviculaire car la kinésithérapie et deux infiltrations corticoïdes ne m’ont pas soulagé. Est-ce la bonne solution ? Merci à vous

              1. Bonjour.
                Désolé pour cette réponse tardive mais votre commentaire s’était égaré au milieu d’autres déjà traités.
                Absolument madame, l’habitude en France est de proposer une intervention de réparation de la coiffe des rotateurs en cas de rupture complète résistant aux infiltrations et à la kinésithérapie.
                Cordialement.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.